Vitrail et vieilles pierres


 
LA CATHEDRALE DE LUMIERE

Une cathédrale au coeur de l'Europe

Saviez vous que le coeur de l'Europe bat à Viroinval, en Belgique ?

Saviez-vous aussi que, pour symboliser sa force et son mystère, l'artiste belge, Bernard Tirtiaux , a réalisé là une sculpture monumentale qui a pris la forme d'une cathédrale de lumière soutenue par quelques arcs boutants?

 

En novembre 1995, l'Institut géographique de Paris proclame Viroinval, en Belgique, coeur géographique de l'Europe des Quinze.

Désireuse de marquer dans l'espace cette nouvelle appellation, la petite commune de Viroinval lance un appel aux projets et en retient deux : une étoile à quinze branches et une cathédrale de verre proposée par Bernard Tirtiaux.

Quelques mois plus tard, le projet se réalise et prend corps dans une superbe sculpture monumentale qui scintille sous la lumière et chante sous le vent.

L'oeuvre est née et nous propose un pèlerinage au coeur de la construction européenne ancrée dans son passé moyenâgeux et porteuse d'un avenir que l'on voudrait solidaire et harmonieux.

Cette "semence de cathédrale" comme le dit lui-même Bernard Tirtiaux dans le discours prononcé lors de l'inauguration de la sculpture de verre, nous offre un symbole fait tout à la fois de rêve et d'espérance en laissant à chacun de nous le soin d'y apporter sa petite pierre.

 

Une étoile à 15 branches

Cette étoile réalisée en pavés de granit symbolise l'unité européenne.

Le granit est une pierre formée de millions de cristaux et de particules qui, au bout de milliers d'années ont su s'unir afin de créer un élément stable, invulnérable alliant force, poids et unité.
Chaque branche représente un pays; la longueur est proportionnelle à la date d'entrée dans l'Union Européenne.

1958 Belgique - France - Italie - Allemagne - Luxembourg - Pays-Bas
1973 Grande-Bretagne - Danemark - Irlande
1981 Grèce
1986 Espagne - Portugal
1995 Suède, Finlande - Autriche

Les colonnes de granit sont presque toutes originaires du pays représenté

 

Discours de Bernard Tirtiaux
prononcé lors de l'inauguration de la sculpture

Je remercie la commune de Viroinval de m'avoir offert le bonheur de célébrer la lumière et la musicalité du vent au coeur de cette esplanade étoilée.

Ces deux thèmes sans frontières ne pouvaient que me ravir. Pour baliser ce centre de l'Europe anciennement nommé Occident, j'ai choisi d'ébaucher une cathédrale de verre. La cathédrale est rassembleuse, elle s'élève avec les bâtisseurs, les maîtres d' oeuvre, les poètes, les musiciens, les penseurs, les artisans, et tous les hommes en quête de sens et d'harmonie.

Elle relève de l'utopie et c'est elle pourtant qui permettra à l'Occident médiéval de se redresser et d'amorcer la renaissance.

J'ai souvent rêvé de participer à l'édification d'une cathédrale adulte avec sa nef, son choeur, ses transepts, ses rosaces, ses
vitraux multicolores. J'aurais volontiers abandonné un siècle de ma vie pour me consacrer à cette oeuvre avec plusieurs générations de bâtisseurs.

Mon projet aura été moins ambitieux. Je n'ai mis en terre qu'une semence de cathédrale, un arbrisseau translucide germant des pavés.

A vous de le faire grandir dans votre imaginaire comme on projette sur l'enfant qui vient de naître, l'homme qu'il porte en puissance.

Que cette pousse de cathédrale plantée en terre de Thiérache, enracinée sur ses contreforts, ganguée dans son écorce de
verre turquoise soit annoncière d'un monde plus solidaire, plus égalitaire, plus équitable, plus ascensionnel, un monde qui parie comme les bâtisseurs de jadis sur sept générations de vivants.

A vous ce rêve d'embellissement. L'artisan ramasse ses outils et se retire pour laisser à la lumière et au vent, la jouissance de l'oeuvre, à l'entité de Viroinval cet ensemencement symbolique, et aux bâtisseurs de l'Europe l'espérance de projets porteurs pour demain."


Discours prononcé par Bernard Tirtiaux lors de l'inauguration de la sculpture

 

Portrait


Colosse fragile et lumineux, les yeux si bleus et les cheveux si blonds, jamais avare de son énergie qu'il offre généreusement aux autres, Bernard Tirtiaux est un artiste complet comme il en reste trop peu de nos jours.

Bernard Tirtiaux est né le 11 avril 1951 à Fleurus, dans le domaine familial de Martinrou, qu'il rachètera en 1975. A la grand-messe du dimanche, immobile, Bernard est fasciné par la réflexion des vitraux sur la pierre, le parcours lent et long de la lumière passée, filée, entre l'offerte et le pardon. Bernard décide alors qu'il sera verrier, maître verrier. Son apprentissage le conduira dans tous les ateliers de verrerie de Belgique. Ensuite, il ira en France. Devenu maître verrier comme il l'avait toujours souhaité, Bernard Tirtiaux a déjà produit plus de 400 vitraux originaux.

Bernard Tirtiaux est aussi écrivain, chanteur et musicien. C'est à Martinrou qu'il met en scène, depuis maintenant plus de 15 ans, ses textes et ses musiques.

Sa production littéraire comporte 3 romans : "Le passeur de lumière" publié en 1993, "Les sept couleurs du vent", en 1995 et tout récemment "Le puisatier des abîmes " en 1998, tous trois publiés à Paris chez Denoël.

Sa Cathédrale de Lumière majestueusement, scintille au centre Géographique de l'Europe des 15.

   

accueil | Collège d'Alzon


présentation | transformation de la chapelle | dessins préparatoires | symbolique | Saint-Gérard | technique du verre | Na2SiO3 | art du vitrail | évolution | beaux vitraux | création | cathédrale de lumière | Bernard Tirtiaux

Projet européen ‘Comenius’
Dernière modification : 08/12/07
© Collège d'Alzon, 2002